01/07/2007

L'ÉPERVIER | LE TRÉPASSÉ DE KERMELLEC (tome 1) (Patrice Pellerin - 1994)

Dupuis - 48 pages 
17/20   Le meilleur moyen pour découvrir Brest avant sa reconstruction 

    Brest 1740... Yann de Kermeur est capitaine de vaisseau du roi. La Méduse et son équipage sont armés au port de Brest. Mandé par le comte de Kermellec, Yann se rend à la propriété du vieil homme. À peine arrivé, il est alerté par un coup de feu venant de la petite chapelle du domaine en bordure de falaise. Le capitaine y découvrira le comte agonisant avec pour dernières paroles une vague référence aux « larmes de Tlaloc »...
Trouvé armé auprès du défunt, Yann de Kermeur sera accusé à tort de meurtre. Sauvé in extremis de la pendaison par la petite-fille du comte de Kermellec, Yann réussira à échapper des mains de la justice.
Une justice qui n'est guère très noblement représentée puisque c'est le marquis de la Motte, représentant véreux du roi à Brest, qui fera de cette cavale une affaire personnelle. Son navire arraisonné, son équipage arrêté, Yann sera conduit à fuir Brest avec l'aide de son amie Marion. Mis au courant de la terrible méprise qui rend Yann coupable d'un crime qu'il n'a pas commis, Cha-Ka, son frère de sang, va tout faire pour tenter de l'aider. C'est sur la presqu'île de Crozon que le jeune capitaine trouvera refuge et se préparera à affronter le grondement des canons armés par le marquis de la Motte à son intention.

  Cette bande dessinée retrace l'épopée d'un corsaire du roi au XVIIIe siècle.
Sous le trait magnifique de Patrice Pellerin et son souci du détail historique, le lecteur est invité à un voyage dans le Brest du Siècle des Lumières. L'intrigue est menée avec rigueur et clarté rendant la lecture fluide et agréable. De nombreux rebondissements viennent ponctuer le récit et les caractères des personnages sont bien trempés.
L'intérêt de cette série est avant tout historique et Pellerin a fait dans ce domaine un véritable travail de recherche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire