22/06/2007

MALEVIL (Robert Merle - 1972)

Folio - 634 pages 
18/20   Le nucléaire : la folie de l'homme 

    Tout commence très simplement. Un petit village en France, quelque part dans le sud. Et puis soudain, plus rien. Sauf l'odeur de la mort. Une température qui devient très forte pendant de longs instants, personne ne saurait d'ailleurs dire exactement ce que signifie le mot « instant » dans ces conditions-là.
Dans un château, à Malevil, Emmanuel Comte et ses amis en pleine discussion politique au moment du drame ont survécu. Mais lorsqu'ils rallument la radio, ils se rendent compte du vide des ondes, un vide glaçant. Ils vont rapidement comprendre : la menace atomique est devenue réalité, un fou a fait tomber le premier domino de la dissuasion nucléaire.
Emmanuel et ses amis vont apprendre à reconstruire une société où les repères d'Avant ont disparu. Retour à la case départ du Moyen-Age. Retour aux famines, aux maladies et à la guerre.

  Ce livre retrace avec détail et émotion le microcosme qui se développe dans une enceinte fortifiée. Avec de nouvelles règles militaires et sociales telles que la mise en place de sentinelles pour veiller jour et nuit sur d'éventuels brigands, la fin de la monogamie (les femmes étant minoritaires par rapport aux hommes), la richesse de la nature et des animaux, Robert Merle nous montre à quel point notre avenir et même notre présent sont en permanence menacés par une épée de Damoclès et nous apprend que l'humilité et le partage sont des valeurs toujours triomphantes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire