02/07/2007

LA NEF DES FOUS (Richard Paul Russo - 2006)

Le Bélial' - 417 pages 
18/20   Rencontre avec une autre civilisation... 

    Voici un livre très agréable à lire. Ceux qui aiment la science-fiction classique, plausible et bien argumentée seront ravis.

  Dans un lointain futur, notre planète n'est plus viable mais les humains ont depuis longtemps colonisé l'univers. Une de ces colonies vit à l'intérieur d'un immense vaisseau baptisé l'Argonos. Une véritable société s'y est formée (avec des castes de riches, de religieux et de soutiers).
Bartolomeo Aguilera est un être difforme car handicapé, mais il est appareillé par un système sophistiqué lui permettant de se mouvoir aisément. Malgré sa condition sociale modeste, il est un ami d'enfance du commandant du vaisseau : Nikos.
D'autres personnages jouent également un rôle important dans la trame de l'histoire : l'évêque Soldano, véritable tyran qui veut prôner la religion catholique dans tout l'univers et aimerait prendre les commandes du vaisseau, le père Veronica, confidente de Bartolomeo, Pär, un nain également fidèle ami du narrateur, ...
Bref, tout ce microcosme va soudain découvrir un vaisseau issu d'une autre technologie, visiblement abandonné.
Commencera alors une expédition passionnante à la découverte de la plus extraordinaire rencontre entre l'humanité et une autre civilisation. Petit à petit, l'équipe découvrira un monde totalement nouveau et progressera sous la direction de Bartolomeo (on pense bien sûr au chef-d'œuvre Rendez-vous avec Rama). Au bout de plusieurs heures d'exploration, une surprise de taille fera son apparition faisant basculer le récit dans une ambiance plus glaciale et intrigante.
La dernière partie du livre est, quant à elle, terriblement prenante. Le suspense y est à son comble et nous mène crescendo jusqu'au final !

  L'auteur décrit avec rigueur son univers et nous fait progresser tout doucement dans les tourments de l'Argonos. Il aborde également la problématique de la croyance dans la religion catholique en opposant les idées de Bartolomeo et du père Veronica.
Le lecteur y découvrira un point de vue très intéressant concernant le pouvoir de libre-arbitre offert aux hommes par Dieu.
L'histoire peint également avec précision les luttes de pouvoir au sein d'une société fermée et cloisonnée.
C'est au final un excellent roman, soigné à tout point de vue et surtout capable de bluffer l'imaginaire des plus cartésiens d'entre nous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire