27/10/2015

VALSE BARBARE (Daniel Cario - 2014)

Palémon éditions - 219 pages 
12/20   Un amnésique découvre son terrible passé 

    Toussaint Galoan est patron pêcheur à bord d'un chalutier, la Marie-Roxane, dans le petit port breton de Loguiven. Il coule des jours heureux avec la belle Anne-Rose.
Son histoire est extraordinaire puisque ce marin refait sa vie suite à un naufrage sur une petite île perdue. En effet, après plusieurs années d'isolement sur un caillou appelé Galoan, il a été retrouvé à la Toussaint et ramené sur le littoral breton. Amnésique, il n'a plus aucun souvenir de sa vie précédant le naufrage. Ne connaissant plus sa réelle identité, il a été baptisé Toussaint Galoan en raison des circonstances de sa « renaissance » dans la société.

  Rapidement, le récit prend une tournure sombre. Le cadre de vie idyllique de Toussaint vire au cauchemar lorsqu'il devient traqué par une mystérieuse inconnue qui compte bien le tuer...
Convaincu que cette poursuite morbide est liée à son passé, il se met à chercher le moindre indice lui permettant de comprendre son histoire. Petit à petit, il remonte ainsi le fil du temps et découvre qu'avant son naufrage, il s'appelait Tommy McGrawen et vivait sur une île située au large de l'Islande.
Tommy n'avait rien du gentil Toussaint et c'est avec effroi que l'homme découvre sa véritable nature...

  Daniel Cario, originaire du Morbihan, est un auteur qui a écrit dans différents domaines littéraires : ouvrages autour de la culture bretonne, romans pour adolescents, policiers.
Ici, il nous livre un polar reprenant un procédé littéraire souvent utilisé : un héros amnésique ou schizophrénique qui renoue avec sa réelle identité. C'est le cas du personnage principal de la bande dessinée XIII par exemple ou encore du policier de l'excellent roman Shutter island de Dennis Lehane ou du héros du plus pâlot Puzzle de Franck Thilliez.
Valse barbare constitue un titre correct pour une lecture d'été. Il ne porte aucune grande ambition et ne renouvelle pas le genre.
Le lecteur se laisse volontiers emporter par cette histoire qui souffre tout de même de quelques maladresses dans son équilibre et reste un peu tordue et avare d'explications crédibles quant à l'incroyable survie sur une île déserte et l'improbable réadaptation au monde moderne du personnage principal.
La fin du roman est heureusement captivante, et malgré ces quelques défauts, le lecteur ne peut lâcher le livre tant qu'il n'a pas découvert les derniers rebondissements terrifiants qui accablent Toussaint Galoan.

[Critique publiée le 27/10/15] 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire