19/04/2019

LES AFFINITÉS (Robert Charles Wilson - 2015)

Denoël - 325 pages 
14/20   Extrapolation sur les réseaux sociaux 

    Dans un futur proche, Adam Fisk, jeune étudiant originaire de l'État de New York et vivant à Toronto au Canada, pousse un peu par hasard et beaucoup par curiosité la porte d'un établissement proposant une analyse personnalisée du profil social. La société InterAlia offre ainsi la possibilité de passer des tests de personnalité qui, après leur exploitation par de puissants algorithmes, permettent ou pas d'affecter un individu à une Affinité. Celles-ci, au nombre de vingt-deux, regroupent des personnes qui sont naturellement enclines à s'entraider et coopérer et qui défendent les mêmes valeurs.
InterAlia extrapole donc le concept des réseaux sociaux en l'adaptant à la vie réelle et non plus virtuelle uniquement. Les Affinités sont désignées par les lettres de l'alphabet phénicien : Tau, Het, Bet, ...

  En froid avec son père qui a toujours préféré Aaron, le frère prodige, Adam trouve rapidement dans l'Affinité Tau à laquelle il est rattaché une nouvelle famille où la bienveillance et la protection lui apportent un cadre stable et rassurant. Cependant, le modèle n'est pas parfait et s'emballe rapidement. Les Affinités deviennent de plus en plus influentes sur le monde et des tensions naissent rapidement entre elles. De plus, l'appartenance à une Affinité suscite jalousie et convoitise chez les laissés-pour-compte pour qui les tests de personnalité n'ont pas été concluants.
Adam se retrouve au cœur d'une lutte sans merci où ses deux familles, celle de Tau, et celle qui lui a donné naissance, ne partagent ni les mêmes intérêts ni la même vision de l'avenir.

  L'auteur canadien Robert Charles Wilson s'inspire cette fois-ci des réseaux sociaux et des algorithmes d'analyse de nos comportements sur Internet. On pense bien sûr aux nombreux amis sur Twitter ou Facebook ainsi qu'à la récolte de nos usages et l'analyse de nos clics par le géant Google. Mais au-delà d'une simple dénonciation des GAFA, l'auteur imagine un système plus puissant qui prend pied dans la vraie vie sociale, économique et politique. Son personnage est ainsi balloté entre l'utopie naissante d'une société meilleure et les dérives inévitables qui adviennent au fil du temps.
À mes yeux, Wilson est un auteur au ton assez pessimiste qui décrit le monde actuel ou à venir avec une certaine inquiétude. Il dépeint de grands bouleversements anxiogènes face auxquels les individus sont toujours dépassés : l'isolement de la Terre dans Spin ou un monde en proie au chaos d'une troisième guerre mondiale dans Les Affinités.

  Le sujet traité dans ce roman est intéressant et les questions laissées en suspens enrichissent le charme mystérieux de l'histoire. J'aurais bien aimé quand même mieux comprendre la montée en puissance des Affinités ainsi que leur rôle dans la société. En outre, je tiens à mentionner que la traduction en français n'est pas toujours très élégante. Dommage pour un éditeur qui a pourtant créé une très belle couverture !

[Critique publiée le 19/04/19] 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire